dimanche 6 avril 2014

Philippe Saimbert, le romancier fan de Rammstein... et de rock!

Je suis un grand fan de Rammstein, le groupe de metal allemand. Étonnant mélange de heavy metal industriel, de claviers et de chants lyriques et wagnériens.
J’ai découvert le groupe allemand sur le tard, bien après les grands classiques du rock. Mais quelle claque, mes amis ! Un son énorme, des riffs carrés, efficaces – forgés par Paul et Richard, les guitaristes –, un clavier élégant, un chant puissant et envoûtant, créent une étrange et originale alchimie. Quant à leur show, il est le plus fou des groupes de notre époque, avec lance-flammes, effets pyrotechniques et prestations étonnantes des musiciens. Sans oublier le bain de foule de Ollie ou de Flake – respectivement bassiste et clavier –, juchés sur un canot pneumatique porté par une vague de dizaines de bras. Il faut entendre les explosions fracassantes sur des titres comme Sonne ou bien Ich tu dir Weh.
J’adore la façon dont Till, le chanteur, « bat le fer » en scandant les riffs des guitaristes.
Résumer Rammstein à un show est bien entendu réducteur. Rammstein s'écoute, se vit et il faut absolument traduire les paroles pour appréhender la profondeur de ces dernières. Je pense en particulier au terrible Allelujah.
Même si le groupe joue nombre de morceaux violents en concert dont le cultissime Feuer frie, des mélodies puissantes telles Amour amour, Ohne dich et Mutter parsement leur répertoire.
Rammstein a accompagné l'écriture de mon dernier roman Il faut marier Bertrand!. Un livre humoristique à l'esprit rock et déjanté.
Bien à vous
Philippe Saimbert
NB : N’hésitez pas à vous inscrire à ma lettre d’information trimestrielle.
Articles sur l’édition et les univers de l’auteur. Quiz et albums dédicacés à gagner. Pas de spam.



Je vous invite également à écouter la Radio des auteurs:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire